Guide des prix et coût de l'isolation

Guide des prix et coût de l'isolation

Guide des prix et coût de l'isolation

L’isolation thermique de votre habitat présente des avantages multiples. Elle réduit votre facture énergétique et contribue à l’hygiène de votre intérieur. Elle est au cœur de la construction passive. Cette dernière s’adapte à l’environnement et favorise la transition écologique et énergétique. Les techniques d’isolation thermique sont nombreuses et d’une efficacité variable. Faute d’une comptabilité rigoureuse, elles risquent d’accroître démesurément vos dépenses. C’est la raison pour laquelle il est indispensable d’en établir un guide des tarifs et des coûts.

Isoler ses murs : entre 50 et 120 euros au m²

L’isolation de vos murs devrait vous coûter 50 à 120 euros au m2, main-d’œuvre et matériel inclus. 

Les murs : un investissement nécessaire

Les murs contribuent généralement au quart de la déperdition d’énergie thermique. Ils sont généralement criblés de ponts thermiques , points aveugles qui laissent pénétrer la chaleur et le froid. 
De plus, un mur est perméable aux fortes altérations de températures qui évoluent au gré des saisons. En hiver ils emmagasinent le froid et se réchauffent l’été.

L’isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur vous coûtera 50 à 90 euros au m²
Généralement le maçon laisse un espace de deux centimètres entre l’isolant et la cloison qui doit continuer à respirer. L’isolant est fréquemment constitué de paille ou de lin. Ce dernier coûte environ 41 euros au m². La paille est le moins cher de tous les isolants puisque son prix est généralement inférieur à 
7 euros au m². L’installation d’un pare-vapeur est fortement conseillé si votre mur est exposé aux intempéries.. Le pare-vapeur protège votre isolant de la condensation et de l’humidité. Selon sa qualité il vous coûtera 1 à 3 euros au m². Un bricoleur de talent peut réaliser lui-même des travaux d’isolation par l’intérieur.

Les ponts thermiques du plancher

Les ponts thermiques contribuent généralement à 5% de la déperdition thermique. Ils se situent notamment au contact du mur et du plancher. Un rupteur thermique intégré à vos travaux d’isolation par l’intérieur vous coûtera 60 à 120 euros au m linéaire.


L’isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur vous coûtera 80 à 120 euros au m². On emploie généralement des panneaux de XPS, le polystyrène extrudé 
, un isolant particulièrement efficace qui coûte 45 euros au m². Il existe plusieurs types d’isolants.

Type d’isolant Prix au m²
Polystyrène 8 à 17 euros
Polyuréthane 20 euros
Laine minérale 3 à 20 euros
Laine de verre 7 euros
Laine de roche 10 euros
Chanvre 17 euros
Fibre de lin 17 euros
Fibre de bois 17 euros
Laine de coton 22 euros
Verre cellulaire 35 euros
Béton cellulaire 35 euros
Panneau isolant sous vide 50 euros
Brique monomur 65 euros


L'isolant est naturellement recouvert d’un bardage d’un coût et d’une esthétique variables.

Type de bardage Prix au m²
Bois 10 à 60 euros
Métal 5 à 35 euros
PVC 10 à 25 euros
Composition 40 à 90 euros

Le crépissage coûte entre 10 et 50 euros au m². Il peut remplacer le bardage. 


Isoler le sol : entre 25 et 90 euros au m²

Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) le sol représente 10% de la déperdition thermique. Un sol non isolé génère une température de 11°C. Un sol isolé dégage une température de 20°C. Il existe trois méthodes d’isolation des sols.

L’installation d’une dalle flottante avec isolant : entre 25 et 40 euros le m²

L’installation d’une dalle flottante avec isolant coûte entre 25 et 40 euros le m². Cette dalle de béton tire son nom de son indépendance initiale par rapport au sol. Elle présente de multiples avantages. Elle protège votre sol des moisissures, des rongeurs et stabilise votre sol. Le maçon peut y intégrer un plancher chauffant
Un plancher chauffant hydraulique vous coûtera 70 à 110 euros au m², un plancher chauffant électrique vous coûtera 40 à 50 euros au m².

L’isolation par faux plafond suspendu : 30 à 60 euros le m²


Un principe identique à celui de l’isolation des murs par l’intérieur

Comme dans l’isolation des murs par l’intérieur le faux plafond suspendu s’ajoute au plafond existant. L’isolant est encastré entre faux et le vrai plafond. Le faux plafond est naturellement revêtu d’un parement. Il présente l’intérêt de réduire la déperdition thermique et acoustique lorsqu’une pièce se situe à l’étage.

Les différents types d’isolants

Il existe plusieurs types d’isolants.

Type d’isolant Prix au m²
Laine de verre 5 à 10 euros
Laine de roche 10 à 15 euros
Perlite 20 à 30 euros
Ouate de cellulose 20 euros

Le dispositif coupe-feu

Vous pouvez ajouter à l’isolant un dispositif coupe-feu qui vous coûtera de 10 à 50 euros le m².

Les dalles acoustiques

Les dalles acoustiques sont conçues pour insonoriser votre faux plafond. 

Type de dalle Prix au m²
Plâtre Moins de 14 euros
Fibre minérale 14 à 70 euros
Métal 150 à 250 euros
Fibre de bois 8 euros

Doit-on réaliser soi-même son faux plafond ?

Un bricoleur de talent peut installer tout seul un faux plafond suspendu et réduire ainsi ses dépenses. La pose représente les trois quarts du prix du plafond suspendu. Les conditions d’installation sont d’autant plus ardues que l’opération s’effectue au plafond. L’installation peut s’effondrer si elle n’est pas suffisamment solide. Le système d’éclairage exige des bouches d’aération et une ventilation efficace. Si vous choisissez d’installer vous-même votre faux plafond vous devez vous interroger sur la sécurité incendie. Cette dernière fait l’objet de certifications officielles.
Pour des raisons de sécurité de votre installation il est conseillé de confier la construction de votre faux plafond à un professionnel, à mois que vous ne soyez vous-même un bricoleur voire un artisan chevronné. 


Le soufflage ou isolation de combles perdus : 20 euros le m²

L’isolation des combles perdus est une solution avantageuse. Elle est intégrée à la toiture et aux combles.

Isoler la toiture et les combles : 20 à 200 euros au m²

Le toit représente 20 à 30% de la déperdition d’énergie. L’été il constitue la zone la plus exposée à la chaleur. L’isolation des combles et de la toiture est donc extrêmement importante. 

Le soufflage ou isolation de combles perdus : 20 euros le m²


La nécessité d’isoler les combles perdus

L’idée d’isoler des combles perdus qui sont par définition inhabitables, peut sembler curieuse. Elle est pourtant nécessaire pour isoler votre habitat. L’isolation des combles perdus est rentable à condition de porter la résistance thermique à 7 m² K/W minimum. Elle complète très utilement l’isolement des murs par l’extérieur.

Les procédés d’isolement des combles perdus

On parle d’isolement par soufflage parce que des morceaux d’isolant sont soufflés au-dessus ou au-dessous du plancher voire entre les solives. La méthode est efficace.

Les prix d’une isolation des combles perdus

Type d’isolant Prix au m²
Laine de verre 11,30 euros
Laine de roche 13,50 euros
Ouate de cellulose 16 euros
Laine de chanvre 33,65 euros
Lin 33,65 euros
Laine de mouton 32 euros


L’isolation de combles aménageables


Les procédés d’isolement des combles aménageables

A plus forte raison il est indispensable d’isoler des combles aménageables ou aménagés que vous mettrez peut-être en location. Le procédé est similaire à celui des combles perdus puisque l’on y souffle l’isolant. On y ajoute de surcroît un frein-vapeur ou un pare-vapeur. 

Le frein-vapeur laisse pénétrer la condensation de l’intérieur vers l’extérieur des combles. Le pare-vapeur présente l’avantage d’être parfaitement hermétique à la vapeur d’eau. Il permet à la charpente de respirer. On y ajoute le parement : bois, crépis, plâtre etc.

Les prix de l’isolant

Type d’isolant Prix au m²
Laine de verre 6 à 8 euros
Laine de roche 5 à 13 euros
Ouate de cellulose 18 à 20 euros
Laine de chanvre 15 à 20 euros
Lin 15 à 20 euros
Laine de coton 17 à 20 euros
Bois 15 à 20 euros
Polystyrène expansé (parement inclus) 15 à 20 euros

L’isolation d’une toiture inclinée par l’intérieur : 20 à 80 euros m²



Les procédés d’isolement de la toiture

L’isolement de la toiture par l’intérieur peut être effectué de deux manières différentes. L’isolation en une seule couche est moins coûteuse. Elle est formée de chevrons. Le procédé d’isolation prévoit l’installation d’une première couche entre les chevrons et d’une seconde entre les pannes. Un espace est maintenu entre les deux couches pour garantir l’aération de la toiture. 

Les contraintes de l’isolement par l’intérieur

La résistance thermique doit s’élever à 6 m² K/W minimum pour être efficace. L’isolement par l’intérieur présente l’inconvénient de retrancher 25 cm environ à la hauteur du plafond.

Les prix de l’isolant

Les isolants et les prix sont identiques à ceux des combles aménageables.

L’isolation d’une toiture inclinée par l’extérieur : 20 à 200 euros m²


Les inconvénients et les avantages de l’isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur doit s’élever à 7 m² K/W minimum pour être efficace. Si elle coûte nettement plus cher que l’isolation par l’intérieur elle présente l’avantage de conserver la hauteur du plafond ainsi que la charpente. Elle diminue également les ponts thermiques pour le plus grand confort de la maisonnée. L’isolation par l’extérieur s’effectue de plusieurs manières.

Le sarking pour les toitures en pente

Le sarking est relativement coûteux. Il coûte 40 à 70 euros au m².

Il consiste à mettre à nu la charpente, à déposer des panneaux de bois, puis les chevrons et contre-chevrons. L’installation d’un frein-vapeur peut être indispensable. L’implantation des liteaux sert à incruster l’isolant. On place enfin la couverture du toit.

Les caissons chevronnés

Le caisson chevronné coûte 100 euros au m². Il est autoporteur et regroupe l’ensemble des composantes de l’isolant. Il peut être utilisé pour une isolation de toiture par l’intérieur.

Le panneau sandwich

Le panneau sandwich de 40 mm d’épaisseur coûte 36,50 euros au m² Il est constitué de plusieurs caissons chevronnés préalablement emboîtés. Ils assurent une forte diminution des ponts thermiques.


L’isolation d’une toiture plate par l’intérieur : 30 à 40 euros au m²

L’isolation d’une toiture plate par l’intérieur est généralement déconseillée parce que la condensation risque de dégrader l’ensemble du toit. Ainsi contrairement aux combes l’isolation d’une toiture plate s’effectue généralement par l’extérieur.

L’isolation d’une toiture plate par l’extérieur : 7 à 120 euros au m²

Il existe deux procédés d’isolation de la toiture plate par l’extérieur.


La toiture chaude

La toiture chaude est le procédé le plus utilisé. Il est considéré comme l’isolation conventionnelle. Le maçon pose un pare-vapeur sur le béton pour chasser la vapeur d’eau de l’espace situé entre les parois et prévenir la condensation qui pourrait se former au sein de votre habitat. Le pare-vapeur vous coûtera 1,5 à 2,5 euros au m².
On utilise ensuite trois types d’isolants.

Type d’isolant Appréciation Prix
Verre cellulaire Fortement recommandé. Il est incombustible et recyclable. Isolation thermique et phonique de qualité 10 à 50 euros au m²
Perlite Fortement recommandé. Très performant en matière d’isolation phonique. Bonne performance thermique. 180 à 200 euros au m3
Vermiculite Bonne performance phonique, moindre performance thermique. 10 à 15 euros au m² hors pose.

La perlite présente de nombreux avantages. Elle est résistante aux rongeurs, à l’humidité et au feu. Elle est très efficace contre les ponts thermiques et on peut l’utiliser pour toutes sortes de travaux à commencer par l’isolation des combles perdus.


La mise en place d’une toiture chaude s’achève par l’installation d’un revêtement d’étanchéité qui protège la maison de l’humidité et des intempéries. Le revêtement d’étanchéité coûte 
30 à 50 euros le m² et la couche de bitume .


L’isolation inversée

L’isolation inversée fait exclusivement appel à du polystyrène extrudé (XPS). Ce dernier est installé par-delà le revêtement d’étanchéité. Il est ensuite chargé de graviers ou de dalles. Le pare-feu est complètement inutile et le revêtement d’étanchéité préservé. Le polystyrène extrudé coûte 15 à 20 euros le m² pour 100 mm d’épaisseur . C’est un isolant thermique très efficace. Sa performance phonique au contraire est relativement faible. A éviter si vous vivez à proximité d’un aéroport.


Isoler ses fenêtres : entre 150 et 600 euros au m²

Le prix de l’isolation d’une fenêtre est très variable selon la nature de vos travaux qui vont du simple calfeutrage au changement complet de la fenêtre avec double vitrage et installations annexes.

De 20 à 50 euros pour un simple calfeutrage

Le calfeutrage consiste à obturer les ponts thermiques de la fenêtre pour empêcher l’air de pénétrer. C’est de loin la méthode la plus économique. Elle est largement à la portée d’un bricoleur performant. 

Vous pouvez opter pour un joint en mousse, en caoutchouc ou en silicone. Le joint en silicone est de loin le plus résistant et le plus efficace puisqu’il est performant sur le plan phonique et thermique. Le film de démoulage et le pistolet vous permettront d’appliquer le joint. Le coût s’élève à 1 à 2 euros le mètre de joint .

De 100 à 300 euros pour un double vitrage sans changement de fenêtre

Le double vitrage isole l’air situé entre les deux vitres. Il garantit une excellente isolation thermique et phonique. Le double vitrage à isolation renforcée est le meilleur même s’il est le plus cher.

De 100 à 160 euros pour un simple survitrage sans changement de fenêtre

Le survitrage consiste à ajouter une fenêtre supplémentaire sur votre fenêtre. Il est largement à la portée d’un bricoleur expérimenté et nettement moins cher qu’un double vitrage. Il est cependant beaucoup moins isolant.

De 100 à 1100 euros pour un changement de fenêtre à double vitrage


Entre 55 et 1100 euros au m² selon le type de vitrage

Type de double vitrage Prix au m²
double vitrage standard 55 à 120 euros
double vitrage peu émissif 70 à 150 euros 
avec isolation phonique renforcée 140 à 200 euros
avec effet retardateur d'effraction (il retarde les cambrioleurs) 110 à 250 euros
avec anti-réfléchissant 300 à 800 euros
avec double vitrage chauffant 800 à 1 100 euros

Entre 90 et 1100 euros au m² selon le type de vitrage

Composition de la fenêtre Prix pour une fenêtre double vitrage standard
PVC 250 à 650 euros
Bois 600 à 800 euros 
Aluminium 400 à 800 euros

Le PVC est d’un bon rapport qualité-prix. Il est économique, résistant au feu, facile à entretenir et garantit une isolation efficace.


Isoler ses portes : entre 400 et 2000 euros au m²

Le choix d’une porte d’entrée isolante ou isotherme peut réduire votre facture énergétique de 30 à 40%. Les prix sont variables. 

Qualité de la porte d’entrée isolante Prix pour une fenêtre double vitrage standard
Entrée de gamme (déconseillée) 400 euros
Standard 600 à 1000 euros 
Haut de gamme 1000 à 2000 euros


Il est conseillé d’isoler ses portes intérieures lorsque l’on veut se protéger du froid venu de la cave ou du garage. La porte isotherme peut être également blindée et coupe-feu.

Les aides financières pour isoler son habitat

Les aides financières et les crédits d’impôts auxquels vous pouvez prétendre dans le cadre de la rénovation énergétique et de la transition écologique sont multiples. Des institutions spécialisées vous informeront du détail.

L’Agence nationale de l’habitat

L’ Agence nationale de l’habitat est placé sous la houlette du Ministère en charge de la cohésion du territoire. Ses experts ont mis en ligne un service appelé monprojet.anah.gouv.fr qui répond à l’ensemble de vos questions dans les meilleurs délais. 

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) est placée sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et du ministère de la Transition écologique.
Elle s’adresse à toutes sortes d’acteurs : collectivités territoriales et services publics, entreprises et particuliers. Elle met à la disposition du public un guide téléchargeable des aides à l’isolation, aux énergies renouvelables et au chauffage. Ces aides sont soumises à des critères d’attributions rigoureux et sont parfois cumulables.


Les ministères


Le Ministère de l’Economie et des Finances

Le Ministère de l’Economie et des Finances . Que vous soyez chef d’entreprise ou particulier les services de Bercy ne manqueront pas de vous guider dans le maquis des aides disponibles. Un site est mis à la disposition des particuliers.

Le Ministère de la Cohésion des Territoires

Le Ministère de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales est une excellente source d’information. Le ministère met à la disposition du public une brochure intitulée Les aides financières au logement qui intègre notamment les données géographiques. C’est une remarquable approche. Elle comporte une rubrique intitulée les à l’amélioration de l’habitat .

Le Ministère de la Transition écologique

Le Ministère de la Transition écologique et solidaire fournit des informations de grande qualité. Il a mis à la disposition du public son site FAIRE pour favoriser la rénovation énergétique. FAIRE s’adresse aux particuliers comme aux professionnels. Il leur indique les aides financières dont ils peuvent bénéficier. 
partager