Isoler ses combles pour gagner en confort

Isoler ses combles pour gagner en confort

Isoler ses combles pour gagner en confort et faire des économies


Vous cherchez à rendre votre maison plus agréable au quotidien ? Avez-vous pensé à faire isoler vos combles ? Ces travaux plutôt rapides et simples à mettre en œuvre peuvent vous apporter un confort supplémentaire en conservant une température optimale dans votre logement en hiver comme en été. Une bonne isolation thermique est un investissement sur le long terme qui vous fera aussi faire des économies sur les factures de chauffage. Découvrez notre dossier pour tout savoir sur l’isolation des combles.


Pourquoi est-il important d’isoler sa toiture et ses combles ?

Isoler ses combles est une mesure particulièrement efficace si vous voulez améliorer l’isolation thermique et les performances énergétiques de votre logement. En effet, environ 30% des pertes de chaleur se font par le toit dans les habitations qui ne sont pas isolées. Cela est dû au fait que l’air chaud a naturellement tendance à remonter. Nous vous conseillons donc de penser à isoler vos combles avant toute autre partie de votre habitation. Cela permettra à l’air chaud de s’accumuler chez vous et vous verrez que vous allumerez beaucoup moins souvent votre chauffage.

L’isolation des combles est une opération qui se fait rapidement et dont la mise en œuvre est généralement simple. C’est un investissement sur le long terme qui vous permettra de faire d’importantes économies sur votre facture de chauffage et qui possède aussi d’autres avantages.


Quels sont les avantages d'une bonne isolation des combles ?

Bien isoler vos combles vous permet tout d’abord de conserver plus facilement la chaleur dans votre maison durant l’hiver, mais aussi la fraicheur en été. En hiver, l’isolation évite les fortes déperditions de chaleur qui passent par le toit, tandis qu’en été elle vous isole des courants d’air chauds qui circulent sous la toiture.

Cela vous permet également de faire d’importantes économies d’énergie puisque vous n’avez pas à chauffer en continu des pièces dont la chaleur s’échappe rapidement. Vous obtenez une température constante beaucoup plus facilement avec des combles bien isolées.

Autre avantage de l’isolation des combles : cela vous procure par la même occasion une meilleure isolation phonique. Vous entendez moins les nuisances sonores extérieures et gagnez considérablement en confort.

Enfin, isoler ses combles permet d’améliorer ses performances énergétiques et ainsi de rejeter moins de gaz à effet de serre. C’est une opération qui va réduire votre impact environnemental au quotidien.


Quelles sont les possibilités pour isoler des combles ?

Il existe deux techniques permettant d’isoler les combles : par l’intérieur ou par l’extérieur. Il convient de bien réfléchir selon la configuration de la pièce et ce que vous souhaitez en faire à la méthode la plus adapter pour l’isoler. Vous aurez également à faire un choix entre une isolation simple couche ou une isolation double couche selon la forme de votre toiture et vos besoins.


Isolation des combles par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur est la méthode la plus couramment utilisée. Le matériau isolant est posé au sol du dernier étage de la maison, sur ou sous le plancher. Il peut être soufflé, ou encore posé en rouleaux ou en panneaux. Cette méthode est particulièrement indiquée dans le cas de combles perdus, si vous ne pensez pas aménager ces pièces. Vous n’aurez alors pas à chauffer le dernier étage. Il est aussi possible, selon la configuration de vos combles, de placer l’isolant sur les murs. La pièce sera alors aménageable, mais l’inconvénient principal de cette technique est que cela va réduire le volume intérieur de la pièce et pourrait également masquer certaines poutres de bois.


Isolation des combles par l’extérieur

Pour améliorer votre isolation thermique, vous pouvez aussi opter pour une isolation par l’extérieur. C’est une technique qui consiste à poser le matériau isolant entre la charpente et la toiture. En optant pour cette solution vous pourrez sans problèmes aménager vos combles, qui ne perdront pas en surface habitable. L’isolation par l’extérieur offre de très bonnes performances thermiques. Si vous avez un projet de rénovation d’un toit, ce pourrait être un moment opportun pour isoler vos combles par l’extérieur. De plus, les travaux se faisant depuis l’extérieur, votre pièce reste habitable pendant leur durée. Dans le cas d’un toit-terrasse vous serez obligé d’opter pour cette solution.


Isolation simple ou double couche ?

Une autre question qui se pose lorsque vous envisagez des travaux d’isolation est celle de mettre une ou deux couches de matériau isolant. Selon vos objectifs en matière de performance énergétique et aussi selon la configuration de vos combles, vous pourrez vous orienter vers l’une ou l’autre de ces solutions.

La double couche est la méthode la plus couramment utilisée. Il s’agit de glisser une première couche d’isolant entre les chevrons du toit, et une seconde côté intérieur qui servira de pare-vapeur. Le pare-vapeur est en fait une fine couche plastifiée ayant pour but d’éviter la transmission de vapeur d’eau. Cette seconde couche assure la bonne étanchéité à l’air de votre comble.

La simple couche consiste quant à elle à placer une seule couche d’isolant comprenant un pare vapeur sous les chevrons. C’est une solution plus rapide à mettre en place que la première.

Si vos combles sont couverts par une charpente fermette vous aurez le choix entre ces deux techniques mais si vous possédez une charpente de type traditionnel alors la double couche sera la technique la plus indiquée.


Quels matériaux employer ?

Il est important de bien choisir vos matériaux lorsque vous vous lancez dans des travaux d’isolation. Ils doivent être de qualité et adaptés à vos besoins. Gardez par exemple qu’un matériau proposant une bonne isolation thermique n’isolera pas nécessairement bien du bruit. Pensez aussi à vérifier la sensibilité du matériau aux flammes en cas d’incendie.

La laine de verre est le matériau le plus employé pour isoler les combles, ainsi que la laine de roche. Elle peut être soufflée sous forme de flocons ou posée en panneaux. La laine de verre a l’avantage de très bien résister à la vapeur d’être maniable et de présenter un excellent rapport qualité-prix. La laine de roche est légèrement plus chère mais garde son pouvoir isolant plus longtemps que la laine de verre. Ces matériaux sont de bons isolants été comme hiver.

Il existe aussi des matériaux isolants naturels comme la laine de chanvre, de coton ou de lin, le liège ou encore la ouate de cellulose. Ce sont de bons isolants à la fois thermiques et phoniques, qui ont toutefois l’inconvénient d’être plus chers que les autres types d’isolants. Ces alternatives sont efficaces et plus respectueuses de l’environnement que les matériaux classiques.

Les matériaux synthétiques comme le polystyrène et le polyuréthane sont quant eux intéressants pour compléter l’isolation de combles pour l’hiver. Ils prennent peu de place, ce qui est un avantage pour une isolation intérieure lorsque l’espace est réduit. On trouve le polyuréthane sous forme de panneaux, mais aussi sous forme de mousse à pulvériser pour assurer une bonne étanchéité à l’air. C’est un isolant performant et qui a l’avantage d’être 30 à 60% plus fin que les isolants classiques pour des performances équivalentes. En revanche, ces matériaux proposent un confort moindre en été car ils ne protègent pas des chaleurs estivales. Ce ne sont pas non plus de très bons isolants phoniques.


Combien coûte une isolation de vos combles ?

Le budget à prévoir pour isoler vos combles peut dépendre de plusieurs facteurs :

  • Le type d’isolant choisi
  • Le coût de la main-d’œuvre
  • La méthode d’isolation choisie (intérieur ou extérieur, isolant soufflé ou en rouleaux…)
  • La superficie de vos combles
  • Le type de combles : aménagés ou perdus

Tout d’abord, la configuration des combles va beaucoup jouer sur le prix. S’il s’agit d’isoler des combles perdus et donc de poser l’isolant sur le sol, vous devriez en avoir pour 20 à 50 euros par m². C’est la technique la moins onéreuse. En revanche isoler des combles aménagés reviendra bien entendu plus cher puisqu’en plus des couches d’isolants il faudra poser des parois en Placoplatre afin de dissimuler l’isolant.

La méthode d’isolation choisie a également son importance dans le prix final de l’isolation de vos combles. Si vous optez pour une isolation par l’intérieur, vous devriez dépenser entre 20 et 80 euros par mètre carré pour la pose de l’isolant, que votre toiture soit plate ou inclinée. Pour une isolation par l’extérieur, les prix seront plus élevés. Si votre toiture est inclinée vous pourrez vous attendre à des prix entre 80 et 200€ par m². Une pose extérieure sur une toiture plate vous coutera un peu moins cher, entre 80 et 120€ du m².

Comme vous le savez, il existe différents types d’isolants qui ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients et pèseront différemment sur la facture. Les moins onéreux sont la laine de verre et la laine de roche qui coûtent entre 3 et 20€ le m². Le polystyrène est également un isolant plutôt bon marché. Il vous faudra débourser un peu plus d’argent si vous optez pour les isolants naturels tels que la ouate de cellulose, la laine de chanvre ou même la laine de mouton. Le polyuréthane est souvent plus cher et coûte entre 8 et 25€ le m².

Enfin, la hauteur et la surface de vos combles jouent bien entendu un rôle important sur la facture finale puisqu’ils vont déterminer la surface totale à isoler.

N’hésitez pas à demander plusieurs devis avant de vous lancer dans les travaux afin de choisir celui qui vous semble le plus adapté à vos besoins et de comparer les tarifs proposés par différents artisans.


Comment mesurer la performance de mon isolation ?

Une bonne isolation thermique dépend de trois facteurs que sont l’épaisseur de l’isolant, sa résistance thermique et sa conductivité thermique.

Selon la règlementation en vigueur, il est nécessaire de poser au minimum une épaisseur de 20 cm d’isolant pour atteindre de bons niveaux de performance énergétique. Pour ne pas perdre trop d’espace en isolant ses combles, certains matériaux ont une conductivité thermique plus faible qui permet d’en mettre une moindre épaisseur pour des performances équivalentes.

La conductivité thermique s’exprime en W/m.°C, c’est-à-dire en Watts par mètre et par degré Celsius. Les matériaux à faible conductivité thermique sont privilégiés pour l’isolation car ils ne laissent pas sortir la chaleur.

Enfin, la résistance thermique s’exprime en m².°C/W, et donc en mètre carrés, degrés Celsius par Watt. C’est la mesure qui prend en compte la performance globale de votre isolant, puisqu’elle inclut son épaisseur et sa conductivité thermique. On va donc se diriger vers les isolants qui présentent la plus forte résistance thermique possible.

Pour des combles perdus, la réglementation exige une résistance thermique minimum de 4.8K/W, tandis que pour des combles aménagés la résistance thermique minimum exigée est de 4.4 K/W.


Quelles sont les aides financières existantes pour isoler ses combles ?

Plusieurs aides financières existent pour vous aider à mener à bien votre projet d’isolation des combles.

Le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) est l’aide la plus connue dans le cadre de travaux d’isolation. Il s’agit d’un crédit d’impôt sur le revenu destiné aux personnes effectuant des travaux ayant pour but d’améliorer la qualité environnementale de leur logement principal. Le montant du crédit d’impôt accordé est de 30% des dépenses effectuées, dans une limite de 8 000 € pour une personne seule et de 16000 € pour un couple. Cette aide est sans conditions de ressources, mais il faut atteindre certains objectifs énergétiques. Vous pourrez en faire la demande lorsque vous remplirez votre déclaration d’impôts sur le revenu. Il vous faudra bien entendu fournir les factures justifiant de vos dépenses.

Le Certificat d’Economie d’Energie (CEE), aussi appelé Prime Energie, est directement financé par les fournisseurs d’énergie et de carburants. Cette prime peut couvrir jusqu’à 20% du coût de vos travaux d’économie d’énergie. Elle peut prendre la forme d’une remise sur vos factures d’électricité, de bons d’achats, de conseils ou de prêt à taux préférentiels. Vous pourrez faire des simulations de votre prime énergie sur les sites des différents fournisseurs tels qu’Engie, EDF ou encore Total. Attention toutefois, vous ne pouvez toucher de Prime énergie que d’un seul fournisseur.

Si vous avez besoin d’aide pour financer vos travaux énergétiques, pensez également à l’éco-prêt à taux zéro. Mis en place en 2009, ce dispositif permet à tout propriétaire d’un logement construit avant 1990 de bénéficier d’un prêt pouvant aller jusqu’à 30000 € pour effectuer des travaux d’amélioration des performances énergétiques. En mars 2019, ce prêt est étendu à tous les logements de plus de 2 ans. Vous pouvez ensuite le rembourser en 10 ans ou 15 ans. Pour obtenir ce prêt, vous pouvez vous renseigner auprès de votre banque qui saura vous conseiller.

La TVA à 5,5% s’applique lors de travaux destinés à améliorer la qualité énergétique de votre logement, s’il date de plus de 2 ans. Cela permet de ne pas trop gonfler la facture.


Isoler ses combles pour gagner en confort et faire des économies


Quels sont les critères à respecter pour une bonne isolation des combles ?


Optez pour des matériaux de qualité

Seule ne isolation avec des matériaux de qualité vous sera profitable sur le long terme. Si la facture est plus élevée, elle vous permettra de bénéficier des différentes aides mise en place pour les travaux d’amélioration énergétique. Votre isolation sera beaucoup plus durable de cette façon et réduira significativement vos factures liées au chauffage.


Choisissez une isolation peu gourmande en place pour vos combles aménagés

L’isolation intérieure peut vite grignoter des mètres carrés dans vos combles aménagés. Si l’espace est déjà petit, réfléchissez à l’isolation par l’extérieur qui vous permettra de conserver votre espace de vie. Bien qu’il existe des matériaux isolants très fins, ceux-ci ne vous permettront pas seuls d’atteindre de bonnes performances énergétiques.


Pensez à ventiler vos combles

Il est important de ventiler les combles, notamment pendant l’été afin qu’ils ne conservent pas les fortes chaleurs accumulées pendant la journée. L’idéal est d’y installer une ventilation à double flux. En l’allumant à la fin de la journée, vous évacuerez la chaleur et cela vous permettra de mieux conserver la fraîcheur dans votre intérieur durant la journée.


Concentrez-vous sur l’isolation avant de réfléchir à votre mode de chauffage

Le chauffage le plus adapté pour votre maison dépend directement de l’isolation de celle-ci. Nous vous conseillons donc de privilégier l’isolation de vos combles avant d’envisager de changements sur votre système de chauffage. Cela vous évitera de payer plus cher pour une chaudière très performante alors que l’isolation vous permettra de vous contenter d’un chauffage plus léger.

partager