Carrelage



Entreprise de pose de carrelage


Pose de carrelage, tout un art à maîtriser


Le carrelage reste un revêtement (de sol ou mural) très prisé dans le monde de l’habitat. Un tel engouement, ayant déjà perduré durant des années, s’explique par les avantages que présente ce type de revêtement… La pose de carrelage semble aisée à première vue mais cela s’avère plus compliqué dans la pratique. Allant du choix du carrelage et de son prix, du format à adopter jusqu’à la pose proprement dite, des pratiques et normes sont à suivre. La pose d’un carrelage ne doit donc pas se faire à l’aveuglette car elle nécessite un minimum d’aptitude. Elle se fait avec les plus grands soins afin d’avoir un résultat frôlant la perfection.


  Demandez un devis gratuit de professionnels qualifiés

Le tarif et le détail des coûts


Le prix constitue bien évidemment un critère à prendre en compte lors du choix d’un carreleur. Chaque carreleur affiche des tarifs différents. Le coût diffère généralement selon la nature des travaux et la région. L’idéal est de vous faire parvenir différents devis afin de comparer les prix. En fonction de votre budget, vous pourrez ainsi choisir le prestataire en adéquation à vos besoins et bénéficier du meilleur service au coût le plus abordable. Méfiez-vous cependant des tarifs trop bas qui peuvent cacher des travaux bâclés. Souvenez-vous que la qualité a toujours un prix.

Accordez une attention particulière au tarif par m2 ou au tarif horaire de l’artisan que vous aurez choisi.

Tarif horaire d’un carreleur : Généralement, les artisans carreleurs ne proposent pas de forme de facturation qui repose sur la durée sauf s’il s’agit de réaliser des travaux de retouche ou des poses spécifiques comme l’application de mosaïque. Mais dans la plupart des cas, le tarif horaire d’un carreleur est situé entre 30 et 50 euros.

Tarif par m2 d’un carreleur : Le prix de la pose de carrelage est défini grâce à la surface à recouvrir. Toutefois, le montant total des travaux varie selon quelques critères comme la taille des carreaux ou le type de pose (clipsé, collé ou scellé). Sachez également que le type de carrelage à poser peut influencer le tarif de pose. Le tarif de pose d’un carrelage en cérame diffère par exemple de celui d’un carrelage en ardoise. Mais généralement, le tarif moyen d’un artisan carreleur pour la pose est situé entre 25 et 35 euros/m2.

Par ailleurs, assurez-vous que le devis rédigé par le carreleur soit clairprofessionnel et sérieux. Celui-ci doit effectivement être très explicite et chaque point évoqué doit vous sembler justifié. Si celui-ci présente peu de détails, il y a de fortes chances que l’artisan en question ne soit pas de confiance.

Les matériaux, la main d’œuvre et la liste des travaux doivent notamment être mentionnés dans le devis. D’autres éléments sont également tenus d’y apparaitre comme :
  • Votre nom, celui de l’artisan et son adresse
  • Le délai du chantier (par ailleurs, un bon carreleur n’oubliera pas de vous rappeler pour vous prévenir d’un éventuel retard)
  • Le détail des prestations ainsi que leur prix TTC et HT
  • La mention «?devis reçu avant réalisation des travaux?»

  Demandez un devis gratuit de professionnels qualifiés

Les différents types de carrelage


Le carrelage consiste à assembler des carreaux pour avoir un revêtement esthétique sur une surface. Comme il y a plusieurs types de surface et plusieurs types de carreaux, il existe forcément différents types de carrelage. La catégorisation des carrelages pouvant se faire sous divers angles, il est facile de se perdre pour les profanes. Deux éléments seront pris en compte : la matière du carrelage et la surface pour la pose.
Par cela, il y a le type de carrelage mural, surtout utilisé à titre décoratif, et celui du sol. Tout dépend du projet ou des rénovations à réaliser.
Mais le plus important concerne la matière du carrelage. Dans cette optique, on distingue trois grands types de carrelage : le carrelage en pierre, le carrelage en terre cuite (ou argile cuit) et celui en grès.
Pour le carrelage en pierre naturelle, le choix est vaste mais les matières les plus usitées sont le granite et le marbre. Le premier est réputé pour sa résistance et le second pour sa finesse. Le carrelage en terre cuite attire les écologistes grâce à sa composition naturelle. Quant au carrelage en grès, il existe une sous-catégorisation dont les grés émaillé, les grès cérames émaillés et ceux pleins de masse.


  Demandez un devis gratuit de professionnels qualifiés

Les normes à savoir


Avant de passer à la pose des carreaux proprement dite, faire un choix sur son revêtement est inévitable. Dans la plupart des cas, seul le côté esthétique, faisant intervenir la forme, le coloris et la matière, est pris en compte au détriment des normes et classements. Très importants pour la pose, ces derniers assurent la qualité du carrelage. Pour les revêtements intérieurs, par exemple, il existe 3 normes et certifications principales.
La première concerne la certification NF UPEC. S’appliquant à tous les types de carreaux de sol, chaque revêtement est supervisé par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment ou CSTB. L’UPEC ou respectivement : Usure, Poinçonnement, Eau et Chimie sont mesurés sur une échelle de 0 à 4 ou de 1 à 4.
L’usure renvoie aux notions de rayure et de marche tandis que le Poinçonnement se réfère à la résistance mécanique (casse et chutes d’objets, etc.).
Les normes PEI sont réservées aux carreaux en grès émaillés et concernent le test relatif à l’usure de l’email. Par ce fait, ils sont catégorisés en 5 classes suivant leur affectation.
Toujours pour le carrelage intérieur, il existe des normes relatives à la dureté des minéraux face aux rayures dont la mesure se fait suivant l’échelle de MOHS. Ainsi, entre 1 à 4, le matériau s’expose facilement aux rayures. Entre 5 et 6, la résistance est correcte qui devient bonne à 7/8. Au-delà de 8, la résistance est excellente.
Et pour finir, il y a des normes de glissance à respecter. La résistance à la glissance est différente quand il s’agit de pied chaussé ou pied nu. Le dernier cas est catégorise de A à C suivant son degré d’adhérence sachant que A est relatif à une adhérence moyenne. Quant au pied chaussé, le classement se fait de R9 à R13 suivant le même principe que pour le premier cas.


  Demandez un devis gratuit de professionnels qualifiés

Les différents types de pose


Quand les préalables de la pose du carrelage sont accomplis, il reste un grand casse-tête à résoudre : le type de pose à adopter.
Résoudre cette problématique nécessite deux réponses. Le format ou le type de pose et la taille du carrelage.
Selon les goûts et le style voulu, il existe d’innombrables tailles de carrelage à s’y perdre. Allant du 120 x 120 au 7.5 x 3.75, cette liberté de choix fait appel à la créativité et à l’imagination.
Mais d’un point de vue global, les petits carreaux ont laissé leur popularité dans les anciens temps. N’ayant plus la même cote de popularité, les formats de 15 x15 ou encore de 20 x 20 s’estompent sur le marché pour laisser place à des formats plus grands, plus audacieux. L’engouement des consommateurs impacte sur le marché et aboutit à la standardisation des formats carreaux sur du 30 x 30 ou 45 x 45. Cela s’explique par la note de modernité et de volume qu’apporte le carrelage de grande taille. Et pour la pose, les carreaux de grande taille permet de faciliter les joints du carrelage.
A côté de la taille, le type de pose est aussi une question pertinente. Il existe plusieurs techniques de pose dont les plus adoptées sont : la pose traditionnelle et la pose collée.
La pose traditionnelle est un système de pose qui consiste à coller des carreaux sur une chape flottante. Cette technique est très efficace pour la pose de grands carreaux.
Quant à la technique de la pose collée, les professionnels la considèrent comme pratique, facile et efficace, beaucoup plus que la pose traditionnelle.
Mais à part ces deux formats de pose, il existe tant d’autres qui sont plus esthétiques, modernes et décoratifs. Le premier est la pose en chevrons qui permet d’accomplir une forme décorative sous forme de V afin d’avoir un effet parquet. Il y a aussi la pose à cabochons pour un contraste de couleur et du raffinement. Pour les plus audacieux, les Opus Trianon, Opus Versailles et Opus Chambord sont à essayer.


  Demandez un devis gratuit de professionnels qualifiés

Quel type de pose pour quelle pièce ?


Le type du carrelage à choisir est basé sur divers paramètres dont l’influence est décisive. En première liste, il y a l’utilisation de la pièce en question. Celle-ci constitue une des conditions pertinentes et donc, à ne pas négliger. Ainsi, il existe des poses de carrelage types pour chaque pièce.
Pour une pièce allouée pour être une salle de séjour ou un salon, les carrelages à privilégier sont les grès cérames ou les pierres naturelles (marbre ou granite). Très résistant mais aussi très élégant, le carrelage amènera l’ambiance souhaitée dans sa salle de vie. Quant au format, les carreaux de grande taille sont plus adaptés.
Pour la cuisine, par contre, il est impératif d’utiliser les grès, peu importe leur nature (cérame émaillé, pleine de masse). Ce choix est motivé par la forte résistance ainsi que les caractéristiques mécaniques et chimiques qu’ils présentent, étant donné que les chutes d’objets et les flaques de détergent y seront présentes.
Pour refléter une ambiance chaleureuse et douce d’une chambre à coucher, le carrelage doit abandonner le côté glacial et froid habituel. Opter pour de la pierre reconstituée ou encore un carrelage à base de terre cuite ferait tout son charme. Pour l’aspect décoratif, il est tout à fait possible de prendre un carrelage imitant le parquet.
Pour la salle de bain, les caractéristiques nécessaires sont la résistance à la glissance, aux chocs et aux produits chimiques. Quant à la taille, il est préférable de choisir des carreaux standards au lieu de grandes tailles, afin d’éviter les séances de découpe et faciliter le calcul du nombre de carreaux ou le calepinage.
Pour le carrelage du couloir et de l’entrée, la résistance aux impacts et aux poinçonnements ainsi que l’usure doivent être optimales. Très empruntés, le couloir et l’entrée sont en constance sous l’action de détergents. La facilité d’entretien doit aussi donc figurer parmi les paramètres de choix.


  Demandez un devis gratuit de professionnels qualifiés

Le processus de la pose du carrelage


Après le calepinage et le choix du carrelage, on passe enfin aux travaux.
La première chose à faire est de préparer la surface à travailler. Ce passage se traduit par le nettoyage de la surface en enlevant les résidus et les impuretés de l’ancien revêtement. Par la suite, il faut s’assurer que la surface soit bien plate et est de niveau. Le remplissage des fissures et la fortification des points faibles sont à faire, le cas échéant.
La seconde étape consiste à tracer des repères pour la pose des carreaux. C’est ce qu’on appelle plan de pose. Cette étape est basée sur la disposition esthétique des carreaux et la répartition des coupes. Il existe trois moyens de le faire : la pose dans l’axe de la porte, celle à partir du centre et la pose suivant ou le long du mur.
La pose de carreaux dans le sens pratique est précédée de la préparation du mortier-colle par le malaxage à basse vitesse de la poudre avec de l’eau. A l’aide d’une truelle, il faut étaler le mortier-colle au ras du tracée. Il est nécessaire de recourir à une spatule crantée pour obtenir un volume final. Par la suite, le mortier-colle doit être étalé sur la surface de travail suivant le plan de pose. De petits tapotements par-dessus avec l’émail permettent de coller le carreau.
Avant de répéter l’opération, il faut répartir les croisillons sur chaque bout et angle du carreau pour faciliter le joint du carrelage ultérieur. Ces croisillons sont à enlever avant que la colle ne sèche.
Il faut donc continuer ainsi jusqu’à l’obtention d’une première ligne. A chaque ligne, une vérification de la planéité et du bon alignement des carreaux doit être faite.


La pose des joints de carrelage en détails

Après un délai de 24 heures environ, l’ensemble des carreaux est sec et les croisillons enlevés préalablement, il faut passer au nettoyage. Cela consiste à nettoyer les espaces réservés aux joints pour éliminer les débris et poussières ou autres matières qui pourraient constituer des entraves à la pose des joints.
Comme pour la pose des carreaux, il faut préparer le mortier de jointement suivant les instructions du fabricant. Après une dizaine de minutes de temps de pause, le mortier de jointement doit être glissé à travers les joints grâce à une raclette en caoutchouc.
Le délai de remplissage étant bref, il est possible de racler les excès en faisant des mouvements diagonaux aux joints. Il faut ensuite refaire le mouvement de nettoyage mais avec de l’éponge humide, imbibée d’eau. Une fois secs, les joints doivent être saupoudrés de sciure pour finaliser le nettoyage des carrelages.
Dans certains cas, une voile blanchâtre peut apparaître sur les carreaux dans les quarts d’heure. Pour y remédier, il suffit d’y passer des mouvements rotatifs avec un chiffon sec. Cette opération doit se faire avant de passer l’éponge humide. Pour précaution, un séchage de 48 heures minimales avant tout aménagement ultérieur, serait bénéfique.


  Demandez un devis gratuit de professionnels qualifiés

Comment trouver un bon carreleur ?


Faire ou refaire son carrelage est un processus complexe qui requiert l’expertise d’un carreleur professionnel. Grâce à son savoir-faire, il joue un rôle essentiel dans l’étanchéité, la protection et l’esthétique de votre sol. Du granit au marbre en passant par la céramique et la terre cuite, il maîtrise parfaitement la pose de différents types de revêtements durs.

Mais les artisans présents sur le marché sont légion, et dénicher le bon prestataire s’apparente souvent à un vrai parcours du combattant, surtout lorsqu’on est néophyte en la matière. 

Pour réaliser un chiffrage des travaux de carrelage, Prosbati.com vous propose de remplir son formulaire de demande de devis en ligne. Vous avez ainsi l'assurance d'être mis en relation avec un prestataires compétent qui est en mesure d'intervenir dans votre secteur.    

Obtenez un devis rapide

Accédez facilement au service dont vous avez besoin et exécutez vos travaux en attente.